Séparation.

Voilà, j’en suis là, après plusieurs années chaotiques, j’ai décidé de me séparer de chéri. Je lui ai fais un prémisse raté dont je ne suis pas fière en fin de vacances ( le jour de nos 9 ans, super la bonne idée! Mais la digue a pété!)? puis une annonce réelle au retour des vacances, depuis cohabitation forcée et franchement difficile parfois, la plupart du temps en fait. Lors d’une séparation et je pense que ça se passe systématiquement quelque soit votre position, à un degré plus ou moins grand, vient l’heure du « je vais t’en mettre plein la gueule ». La personne aimée pendant des années, gentille, douce… si vous avez eu de la chance! Moi, je me suis déjà habituée à me faire arroser de réflexions acerbes depuis 4 ans minimum… Enfin bref! Cette personne que vous pensiez connaitre laisse la place à son jumeaux/jumelle maléfique et vient l’heure du reproche, de la colère, de l’insulte, du pétale de plomb, de meuble, de couille… soyons honnête!

J’ai décidé pour ma part de ne pas rentrer dans ce jeu, ou le moins possible, parce que quand vous êtes poussé à bout, il y a des moments où vous répondez, j’ai pris sur moi pendant des années alors je suis plus à quelques mois prés. je préfère amplement quand nous arrivons à une « bonne » ambiance, si elle n’est pas détendue et joyeuse, elle a le mérite d’être neutre.

Quelque soit votre position, celui qui quitte ou le quitté, c’est difficile, il y a un deuil à faire et même si vous ne pouviez plus voir l’autre en peinture, il faut être honnête pendant quelques mois, pour les plus chanceux et ceux qui se font accompagne dans leur démarche, une bonne grosse année suivant ma poupine qui a vécut ça il y a quelques temps, et pour les moins chanceux ou préparé… bref pendant un temps, on va bouffer de la m…e, une vie à se reconstruire, a réapprendre à vivre pour soi.

Moi c’est ça que j’avais perdu. Moi. Tout tournait autour de lui, ses désirs, ses besoins, ses angoisses, ses mal-être, sa maladie (rien de très grave mais rien de trouver par les médecins non plus). Quand je lui ai dis que je voulais arrêter, sa première réaction a été : « tu me trompes, y a un autre homme, tu vas t’installer avec lui et lui faire des enfants… toutes des p…s… »

La vraie raison réelle et profonde, c’est l’épuisement, mental, physique, énergétique, je veux du temps à moi, être à MON rythme, du silence quand j’ai besoin de silence, du bruit quand il m’en faut et surtout respirer à mon propre rythme (je vous écrirait quelque chose à ce sujet) et surtout penser à ma gueule, récupérer un peu d’égoïsme sain dont tous le monde à besoin.

La cohabitation risque de durer quelques mois, puisque étant malade (malaise, crise d’épilepsie en court d’exploration, dépression, plus envie de bosser mais ne sachant que faire de sa vie…) et les papiers d’accident de travail, d’arrêt de travail ayant été mal fait, il ne touche aucun salaire depuis fin juin, je lui laisse le temps de se refaire financièrement mais pour être complètement honnête avec vous j’espère que ça ne durera pas des siècles parce que j’ai besoin d’être seule et là il est à la maison H 24. Je ne peux décemment pas le mettre à la porte et ce n’est pas mon caractère mais il ne faudrait pas qu’il utilise ça pour rester non plus. voyez comme les séparations sont toujours compliquées.

Je vous réécrirais d’autres articles, j’ai l’impression que mon esprit s’allége et se libéré et qu’il y a de nouveau de la place pour l’inspiration et l’écriture dans ma vie, putain ce que ça me marque d’écrire!

Allez enroule pour la balade du toutou et des bonnes respirations dans l’air (légèrement moins pollué) du parc.

Bonne journée à tous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s