Les gares.

IMG_6823-1.JPGAutant le métro ou le bus à l’heure de pointe je déteste, trop de gens, d’odeur, d’auras dégoulinantes, d’énergies, sans parler de l’énervement, la colère et la violence dont on peut parfois (souvent suivant les lieux) être témoin ou pire victime! C’est pour ça que j’aime et je tiens à mes horaires décalés, je les trouve bien courageux les gens qui tous les jours subissent ça!
Mais les gares… Comme les aéroports c’est autre chose, j’aime me poser au milieu de cette foule grouillante (oui c’est moi la relou que vous esquivez) et voir ce sosie obèse de David Guetta, cette Lolita tellement plus jolie si elle avait 5cm de maquillage en moins, cette anorexique qui achète des kilos de muffin pour les rendre plus tard aux toilettes, cet homme d’affaire le sourcil froncé qui pense à sa femme ou à sa maîtresse? La vie qui ne s’arrête jamais malgré tout, qui fonce avance dévore piétine les gens comme un bulldozer! Finalement la vie est bien plus violente que la mort car elle ne cesse jamais, elle peut laisser des milliers de gens sur le carreaux… Elle… Elle avance! Elle a pas le temps de s’occuper de nous, de nos préoccupations, nos malheurs. Elle nous emmène du point conception au point mort sans s’arrêter pour nous, on suit c’est génial sinon tant pis… En retard… En retard… Je vais être en retard comme chanterait le lapin blanc d’Alice et tant pis pour ceux qui reste sur le bas côté! La vie est une force incroyable qui renverse tout sur son passage, ne vous laisse jamais tranquille, on a beau être malheureux, triste, désespéré, croire qu’on se remettra pas de ce qui nous arrive, qu’on s’en sortira pas… Impossible car la vie avance encore et toujours et accompagnée de son ami le temps qui passe, elle nous oblige à aller de l’avant. La souffrance qui existe la tout de suite maintenant à la seconde, le temps que je l’écrire fait déjà partie de mon passé.
Ça me donne le vertige!
Toutes ces vies, toutes ces âmes, ces histoires, ces évolutions… Et moi. La juste ici cette petite âme qui brille au milieu de ces milliers d’étoiles. Réfléchir à ma place à moi et encore ce moi qui n’est lui même qu’une petite poussière d’étoile à l’intérieur de mon âme étoile, ma contribution au monde, la brillance, la luminosité que je veux apporter aux autres étoiles. N’être rien qu’une toute petite parcelle d’un grand tout et pourtant être tellement importante aussi.
Bon pour certain je fais de la philosophie de bac à sable… Oui probablement…
Pour d’autres c’est éclairant ou ça donne à réfléchir… Oui probablement…
Je n’étais tellement pas partie pour écrire ce genre de post, mais les mots se sont mis en place tout seuls alors je laisse faire.
Bonne journée à tous!

IMG_6826.JPG

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s