Lorsque tu juges ou que tu blâmes, c’est toi que tu empoisonnes. Tu avances dans la vie, le corps rempli de haine. Et lorsque tu récoltées tes frères et sœurs humains, tes jugements mettent des barrières entre vous. Ce n’est pas bon pour toi, ce n’est pas bon pour eux. Sache te défendre contre l’ennemie, s’il le faut, mais ne juge ou ne blâme jamais qui que ce soit. C’est ce que les sages blancs appellent le pardon. Certains humains n’auront jamais conscience du mal qu’ils font aux autres. Le pardon et l’acceptation servent à te libérer, toi, d’abord et avant tout. Si tu ne t’accordes pas ce respect en premier, personne ne le fera.

Extrait de « On nous appelait les sauvages. »
De Dominique Rankin et Marie-José Tardif.
Edition Le Jour.
20 euros.

Publicités

4 réflexions sur “

  1. Allelouia mes frères ! Mazetov ! Allah Akbar !
    Non promis je ne viens pas terroriser ton site par contre selon le CSA si on cite une marque, on est obligé de citer les concurrents…Alors voilà l’explication de mon entrée ici…
    Bon bref… je m’égare…
    Oui la pensée créée !!!!et oui changer de point de vue est nécessaire ! nous sommes responsable de ce qu’on vit !
    Cela dit, ça fait 6 ans que je pense que je vais me faire virer… et toujours rien…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s